photo groupe 25ans23 mars 2013 - Fêter les 25 ans d’un club c’est d’abord prendre du plaisir : le plaisir de se retrouver entre amis pour qui cet anniversaire est un événement important. C’est aussi l’occasion de revenir sur ce qui fait l’essence de notre Aïkido : les kihons (les bases) enseignés par Morihei Ueshiba. Rappelons ici que le kihon est la technique la plus simple à réaliser sur une attaque donnée. Danny Leclerre Shihan et François Warlet nous ont accompagnés sur ce thème pendant deux fois deux heures dans la grande salle de Baulers prêtée par Francis Offermans.
Un bon kihon commence par un bon placement et un bon déplacement. Les senseïs ont illustré cette idée en revenant d’abord sur les 3 phases des mouvements d’Aïkido : esquive, recentrage  et engagement. Kote gaeshi, ikio ura et soto kaiten nage ont notamment été utilisés comme application.
Grâce à la stabilité de son corps et à sa présence mentale, tori va pouvoir esquiver l’attaque en initiant une rotation de son corps à partir de ses hanches. Il est important ici de largement dégager le corps sans tirer Uké. De même tori doit anticiper afin de ne pas se trouver en position (physique et mentale) de victime.
Le recentrage se réalise ensuite en gardant à l’esprit l’axe de la relation uké-tori ainsi que des appuis clairs. Les coudes de tori restent près du corps, son centre de gravité doit être au plus bas.
L’engagement est enfin d’autant plus efficace que l’intention est vive et concentrée.  La relation uké-tori jouera ici un rôle déterminant.
Durant ce stage, les participants ont particulièrement apprécié la volonté des deux senseïs à faire progresser le groupe par le plaisir. Nous avons pu vivre concrètement la juste attitude tant sur le tatami qu’en dehors, tant physique que mentale, que l’on soit tori ou uké. La simplicité dans le déplacement, l’humilité dans la relation et le positivisme de l’esprit sont quelques notions fondamentales que nous avons pu toucher et que nous retiendrons. Un tout grand merci à Danny et François ainsi qu’à Luc Patriarche et le Shi zen Dojo pour l’organisation de cet événement.

Christophe Oudot